Siège :

2 terrier Ste-Serenne

86260 Vicq-sur-Gartempe

 

Tél. 06 52 82 82 83

Eglise de Vicq-sur-Gartempe

On trouve trace en 1080 d’une église Sainte Serenne à Vicq. Celle-ci n’est pas l’église actuelle dont la construction est postérieure puisque datant du 12è siècle. L’église Sainte Serenne était probablement la chapelle d’un ancien prieuré du même nom. On trouve des traces de ce prieuré dans la rue Sainte Serenne (rue descendant à la Gartempe le long du presbytère) mais l’église a complètement disparu.

La première église paroissiale de Vicq était probablement l’église Saint Maurice située dans le village des Guyots qui était alors le centre bourg de la paroisse. Cette église a été presque complètement détruite et une maison construite sur ses ruines. L’église Saint Léger était à l’origine la chapelle d’un prieuré dépendant de Saint Cyprien de Poitiers. Face à l’église, un petit portail en pierre surmonté du Sacré-Cœur semble être la seule trace de ce prieuré. Elle possède une nef à croisées d’ogives, des chapiteaux feuillagés, de charmants modillons historiés et des culs de lampe caricaturaux. Curieusement, le haut des fenêtres du clocher ne dépasse pratiquement pas le faîtage du toit (peut-être à cause d’une reconstruction complète du toit au XIXè siècle). La haute flèche en ardoise semble bien anachronique sur cette sobre chapelle romane du 12è siècle !

La belle et rare croix de pierre au dessus du portail est évidée au centre, symbole d’infini et de perfection. Le seul autre exemple de ce type de croix évidée dans la région se trouve sur l’église Notre Dame la Grande de Poitiers (actuellement invisible en raison des travaux sur cette église).

A l'intérieur

A l’intérieur, on trouve une intéressante statue de Saint Roch (transférée de l’abbaye de la Merci-Dieu après la révolution de 1789), deux beaux bénitiers sculptés, un portrait de saint André Hubert Fournet, fondateur (avec sainte Jeanne-Elisabeth Bichier des Ages) de la congrégation des filles de la Croix dites « sœurs de Saint André » dont le siège se trouve à la Puye. Enfin, on admirera le retable en bois doré du 17è siècle, récemment restauré. Le banc de pierre à l’extérieur de l’église servait probablement à exposer les cercueils avant la cérémonie des funérailles.

Le presbytère

Le presbytère, harmonieuse construction du 17è siècle a été donné à la paroisse par l’abbé Girault, curé de Pressac aux environs de 1830 grâce à l’insistante initiative d’André Hubert Fournet qui, bien que saint était fin diplomate et lui avait fait miroiter quelque récompense terrestre ou céleste. La municipalité de Vicq étudie actuellement l’usage futur de cette belle maison et de ce parc.



1 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.