Siège :

2 terrier Ste-Serenne

86260 Vicq-sur-Gartempe

 

Tél. 06 52 82 82 83

La terre dans la construction

La terre est une ressource naturelle très répandue. Elle provient de la dégradation de la roche mère, consécutive aux phénomènes d'érosion climatique et chiourme. De fait, il existe des terres ayant toutes des caractéristiques très différentes. Quelques types de terre répertoriés dans le département de la Vienne : Terres rouges des plateaux de bordure, Bornais, Brandes, Varennes, Tuf, Terre de banche, Terre d'aubues, Terres rouges à châtaigniers.

 

La terre pour la construction est souvent disponible localement, les techniques de construction en terre traditionnelles sont nombreuses, les plus courantes : - bauge (terre façonnée), - pisé (terre battue dans des banches - coffrages), - torchis (garnissage de claies) : - adobe (terre crue moulée séchée au soleil), - terre comprimée (brique de terre comprimée), - terre-copeaux bois : - mur de pierre monté à la terre : - sol de terre battue : - carreaux de terre suite posés sur un lit de terre.

Construction d'un mur de pierre avec de la terre de Bornais

Cette terre argileuse de construction est principalement située dans le centre du département de la Vienne. Elle est extraite à une profondeur d'environ cinquante centimètres.

Le torchis

Mélange de terre argileuse et de paille de seigle ou des fibres de chanvre, servant à édifier des parois dont la structure est faite d'un clayonnage en bois sur lequel vient s'apposer le torchis, utilisé entre autres dans le remplissage des murs à colombage.

 

Le torchis est aussi utilisé pour la construction du plancher des greniers en tant que hourdi, torque, fusée. La fusée est constituée d'un tasseau en bois de châtaignier ou de chêne sur lequel est enroulé un mélange de terre argileuse et de paille de seigle non brisée. Le plancher est ensuite recouvert de carreaux en terre cuite posés à joints vifs sur un lit de terre.

 

On a tout intérêt à conserver ou à réparer un plafond en torchis lorsque c'est possible. C'est un excellent isolant thermique, phonique et esthétique dans l'âme.

Le pisé

La terre à pisé, après avoir été triée à la claie et légèrement mouillée, est longuement triturée. Composée d'argile, de sable et de graviers elle est compactée à l'aide d'une dame ou pisoir, à l'intérieur d'un coffrage mobile fait de planches de bois. Ces planches se nomment banches, et le pisé qu'ils contiennent forme une banchée.

 

Dans notre pays, ainsi que dans la plupart des pays industrialisés, la terre crue est délaissée depuis la seconde guerre mondiale. Le « coup de grâce » porté au pisé est plus le résultat de la mutation économique et social du monde rural de l'après-guerre que de la conséquence des aspects technologiques de ce matériau. (en face photo d'une banchée et extrait du livre de Jean Anglade « Mes montagnes brûlées » : « Au-dessus d'un soubassement de pierre profondément enterré, il disposa ses planches parallèles, les « banches », maintenues par des travers, les « parefeuilles », et dans ce moule, il commença de tasser son gâteau d'argile (…) Après des mois de labeur, la maison se dressa, belle et neuve, dorée comme la croûte du pain encore toute percée par les trous des « parefeuilles » ».

Gîte rural en pisé

Ferme de la Bodeterie
Chantal et Alain Bozier
La Bussière
86310 ST SAVIN
Tél/Fax : 05 49 48 07 16



1 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.