Siège :

2 terrier Ste-Serenne

86260 Vicq-sur-Gartempe

 

Tél. 06 52 82 82 83

27 octobre 2012

Appel à participer à l'enquête publique

Suite à la publication de la demande présentée par la Ligérienne, l'association a diffusé l'écho de la Pierre Levée n° 1, en montrant qu'il ne s'agit pas d'une simple poursuite d'exploitation, et en incitant à s'exprimer pour refuser la carrière industrielle au confluent de la Creuse et de la Gartempe.

L’écho de
la Pierre-Levée
N° 1 - 27 octobre 2012

 

Avis d’enquête publique
Une enquête publique est ouverte du lundi 29 octobre 2012 au mercredi 28 novembre 2012 sur le territoire de la commune de YZEURES SUR CREUSE relative à la demande présentée par la société LIGERIENNE GRANULATS en vue de poursuivre et d’étendre l’exploitation de la carrière de la Pierre Levée à YZEURES SUR CREUSE et d’exploiter une installation de criblage-concassage sur le site.
A l’issue de la procédure, le préfet d’Indre-et-Loire sera amené à prendre un arrêté préfectoral d’autorisation ou, le cas échéant, un arrêté de rejet, pour la demande d’autorisation d’exploiter présentée par la société LIGERIENNE GRANULATS.

 

 

Attention,

vous en prenez pour 20 ans !
La demande prévoit 20 années d’extraction.
Ne vous laissez pas abuser par la perspective d’un plan d’eau qui ne sera aménagé que dans 20 ans, et qui restera privé et clôturé.

Surface multipliée par 3,5

L’emprise de la carrière actuelle est de 6,8 hectares, avec une surface exploitable de 3,8 ha. L’exploitation est autorisée jusqu’en 2015, et la demande porte sur une emprise supplémentaire de 18,5 ha dont une surface exploitable de 13,5 ha.

 

Tonnage multiplié par 4

Actuellement la production moyenne autorisée est de 15 000 tonnes/an, avec un maximum de 25 000 tonnes/an. La demande de la Ligérienne porte sur un rythme d’extraction de 60 000 tonnes/an, avec un maximum de 80 000.

 

Une fouille plus profonde

Le fond de la carrière descendra 3 mètres plus bas que ce qui actuellement autorisé.

 

Des installations bruyantes de criblage-concassage-lavage sur le site


Lirez-vous des contre-vérités

sans réagir ?
Le dossier de demande, à la page 227, donne parmi les raisons du choix de la localisation du projet :
- "la position du site dans une zone dépourvue de sensibilité environnementale importante et où aucun autre projet d'activités n'est envisagé",
- "aucune contrainte imposée par un document d’urbanisme"
- "l’accessibilité du site par un réseau routier capable d’accueillir le trafic routier induit par le fonctionnement de l’exploitation."

 

Comment laisser passer cela pour une carrière située dans une vallée, à la confluence de la Gartempe et de la Creuse, et actuellement classée parmi les carrières installées dans le lit majeur de la rivière ? Le schéma départemental des carrières classe cette zone en « forte sensibilité environnementale ».

 

Est-ce qu’il n’y a pas un plan local d’urbanisme (PLU) en cours d’élaboration, et prescrit en mars 2011 ?

Est-ce que les investissements importants qui sont en cours au prieuré de La Mothe, au Port, ne sont pas les indicateurs de projet d’activités ?

Prenez la route pour aller à La Pierre- Levée, et ous pourrez vérifier qu’elle est prévue pour accueillir la rotation des camions ! Et puis de toute façon, si la route ne supporte pas le trafic, c’est le contribuable qui supportera sa réfection ! Vous lirez que La Ligérienne a seulement prévu 10 000 € sur 20 ans pour l’aménagement de la voirie (page 233).

 

Si vous ne dites rien, le Préfet pourra conclure que c’est vrai : le réseau est capable d’accueillir le trafic puisque les habitants n’ont pas réagi.


En prime,
voulez-vous une décharge ?


En lisant le dossier vous découvrirez qu’il est prévu de remblayer une partie des berges par des matériaux extérieurs. Au total, 95 000 mètres cubes, avec un apport de 5 000 mètres cubes par an pendant 19 ans.
Il s’agit de « matériaux inertes provenant de chantiers du Bâtiment et des travaux publics. Bien entendu, tout cela sera contrôlé ! Dormez en paix. Lisez quand même la petite note en bas du tableau des
déchets admis :
«Les déchets de construction et de démolition triés mentionnés dans cette liste et contenant en faible quantité d’autres types de matériaux tels que des métaux, des matières plastiques, du plâtre, des substances organiques, du bois, du caoutchouc, etc., peuvent également être admis dans l’installation.»
Il est prévu de déverser tous ces matériaux dans une nappe alluviale mise à nu. Le dossier prend soin de ne pas indi quer que cet apport de matériaux relève de ce qu’on appelle un centre de stockage, soit une décharge de classe 3, qui est soumise à l’autorisation préalable du Maire.

Ouvrez l’oeil !


Il faut s’armer de courage pour lire les 366 pages du dossier de demande. On se dit que tout a été étudié dans le détail. Et si ce
n’était pas vrai !

 

Puisqu’il s’agit de la carrière de la Pierre- Levée, on aurait pu s’attendre à une bonne information sur le dolmen. Et bien non, la Ligérienne n’a pas vu de panneau !

 

Vous lirez page 191 : « Même si le site n’est pas aménagé pour recevoir les touristes (pas de parkings, ni de panneaux explicatifs,..), le dolmen attire les curieux ».

 

Puisque La Ligérienne n’a pas vu le panneau, on a de quoi s’inquiéter sur ses autres affirmations.


A vous d’apporter des démentis !


 

Manifestez votre avis

du 29 octobre

au 28 novembre

 

Le dossier de demande d’extension de la carrière a été rédigé par une société qui sait très bien comment il faut présenter les choses pour se conformer aux textes réglementaires. Jusqu’à ce jour l’administration se contente de vérifier le respect des règles de rédaction. L’avis des habitants et des élus n’est aucunement pris en compte. L’enquête publique est faite pour cela.

 

C’est le moment de se manifester !

 

Différents moyens sont prévus pour faire connaître votre avis :

 

Se rendre à la Mairie d’Yzeures-sur-Creuse pour rencontrer le commissaire enquêteur.

 

Monsieur Cousteau, commissaire enquêteur, reçoit dans la salle du Conseil Municipal, mais vous pouvez aussi demander à être reçu dans un bureau mis à disposition. Le commissaire-enquêteur sera présent en mairie à quatre dates :

• lundi 29 octobre de 9h00 à 12h00,
• mardi 6 novembre de 14h00 à 17h00
• samedi 17 novembre de 9h00 à 12h00
• mercredi 28 novembre de 14h00 à 17h00


Si les quatre semaines d’enquête ne suffisent pas, le commissaire enquêteur peut demander deux semaines d’enquête supplémentaires.

 

Se rendre à la Mairie d’Yzeures-sur-Creuse pour écrire sur le registre

 

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et
de 14h à 17h
et le samedi de 9h à 12h.

 

Demandez le registre et écrivez votre avis.

 

Ecrire au commissaire enquêteur

 

Adressez un courrier au commissaire enquêteur : envoyez-le par la poste ou déposez le à la mairie.

 

Monsieur Cousteau,

commissaire enquêteur,

mairie, place Mado Robin,

37290 - Yzeures-sur-Creuse

 

Envoyer un mail au commissaire enquêteur

 

Envoyez un courrier au commissaire enquêteur à l’adresse électronique de la préfecture, à l’attention de M. Cousteau commissaire enquêteur :
pref-icpe@indre-et-loire.gouv.fr

Association Vals de Gartempe, Creuse, Anglin - Patrimoine et développement

Siège social :
Mairie Vicq-sur-Gartempe
Mail : vgca@free.fr
Site : http://vgca.free.fr
Téléphone association :
06 52 82 82 83
Président : François Bigot
06 82 77 05 22
Déclaration en préfecture le 23/02/2001 n° 0861003716.
Insertion au J.O. : 31/03/ 2001


Echo Pierre Levée N1.pdf
Document Adobe Acrobat 3.1 MB

1 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.