Siège :

2 terrier Ste-Serenne

86260 Vicq-sur-Gartempe

 

Tél. 06 52 82 82 83

16 juin 2013

Balade à la confluence de la Gartempe et de la Creuse

Cour (La)
C’est un hameau construit au pied de la butte de la confluence du côté de la Gartempe. Il apparaît sur le cadastre de 1811. Ce mot dérive du latin cohors qui se traduit par enclos, parc à bétail, il désigne le plus souvent un domaine agricole ou une métairie.

Confluent
Vers 460, il était appelé Citium, lieu où Saint-Savin et Saint-Cyprien échappèrent miraculeusement au païen Maximus qui tentait de les capturer.
En 1420, ce hameau est appelé Conflans. Ce village tire son nom du fait qu’il est proche du point de jonction de la Creuse et de la Gartempe. En 1880, ce hameau comptait 88 habitants.

Laireau
Dans ce hameau accolé à Confluent, on peut voir une éolienne Bollée datant de 1832 et située dans le parc d’une maison bourgeoise. Le cadastre de 1811 l’écrit Laireau, celui
de 1955 L’Aireau, et le cadastre actuel Laireau. Ce hameau est présent sur les registres du recensement dès 1841, il y est orthographié L’Hérault. Cette appellation proviendrait
de l’adjectif latin arealis. Il signifierait emplacement propre à bâtir ou groupement de maisons, village.

Mothe (La)
En 1651 elle appartenait à René du Croisic, puis en 1673 à Charles de La Marche. En 1787 elle appartenait au prieur d’Yzeures. À cette époque on y voyait une chapelle édifiée en 1777, qui est mentionnée dans le Registre de visite du diocèse. Le hameau et le château ont appartenu à la famille Haviland, descendants du fondateur des porcelaines Haviland de Limoges. Beaucoup d’artistes comme Jean Giraudoux, Lalique ou encore Paul Morand s’y sont retrouvés. Ils sont aujourd'hui la propriété de Monsieur et Madame Ravinet. Le nom du prieuré vient du pré-latin mutta désignant une hauteur, ce hameau étant en effet perché sur la butte de la confluence.

Multonnerie (La)
C’est une ancienne ferme construite au pied de la butte de la confluence du côté de la Gartempe, déjà présente sur le cadastre de 1811. Son nom dérive de Multon qui est le nom d’une personne d’origine française.

Nâpres
Nâpres se situe au pied de la butte de confluence de la Creuse et de la Gartempe. Son nom pourrait dériver du latin mappa, signifiant serviette ou nappe. En ancien français, nappe désigne aussi une cascade dont les eaux retombent comme une nappe sur une table. Son nom désignerait donc une nappe d’eau à la surface du sol ou sous terre.
Ce hameau étant en effet proche de plusieurs fontaines et sources alimentant de petits ruisseaux qui s'écoulent de la butte vers la confluence. On en trouve trace dans un acte (Chereau-Tours) le 7 mars 1772, «Le lieu et borderie de Napres, situé paroisse d’Yseure». Ce hameau comptait 56 habitants en 1880. En 1949, près de ce hameau, dans le Bois d’Après, P. Joannes et G. Cordier découvrent une station magdalénienne au lieu-dit le Marchais Courant. Ils y ont récolté de nombreux burins dièdres, pièces doubles et lamelles à dos.

Port (Le)
C’est une ancienne propriété de l’abbaye de la Merci Dieu, qui se trouve sur la Gartempe face à celle-ci. Ceci explique qu’il soit nommé Le Port de La Merci Dieu sur la carte de Cassini.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hameaux_et_Lieuxdits_d'Yzeures-sur-Creuse

JPP 2013_Dépliant balade.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

1 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.